A la UneSociété

A quand la délocalisation du dépotoir Buterere ?

Des résidents du nord de la capitale économique Bujumbura se disent menacés par la présence du dépotoir de Buterere et plaident pour sa délocalisation. Au cours d’une réunion du 15 mai 2023 avec ces résidents, le ministre de l’intérieur a fait savoir qu’un autre terrain sera identifié pour servir de décharge contrôlée. Il déplore cependant que certaines gens se sont arrogés le droit de construire dans des zones interdites, y compris les zones environnant cette décharge.

Ces résidents du nord de la capitale économique Bujumbura déplorent que le dépotoir de Buterere perturbe leurs activités et menace leur santé. « Nous les résidents de Buterere, nous sommes vraiment préoccupés par ce dépotoir. Ce n’est à dire que les immondices qu’on y jette ne vienne d’ici chez nous », précise Michel Nduwayo, un habitant de la localité.

Une préoccupation de ces résidents que partage aussi le maire de la ville de Bujumbura Jimmy Hatungimana qui parle des enfants et des adultes qui s’exposent   en venant fouiller ces montagnes d’immondices pour trouver quoi mettre sous la dent. « Aujourd’hui nous constatons encore des enfants qui pensent que les immondices jetées à Buterere surtout en provenance de Mukaza peuvent leur servir grand-chose et viennent fouiller pour trouver de quoi manger. C’est vraiment le désordre parce que même certains d’entre eux finissent par abandonner l’école. » Note le maire de la ville Jimmy Hatungimana.

Ces résidents plaident pour la délocalisation de ce dépotoir afin que cette place soit aménagé pour ériger d’autres infrastructures d’intérêt public. « Nous aimerions que ce dépotoir soit délocalisé pour enfin aménager ce site afin qu’il serve à autre chose, pourquoi pas ne pas y ériger des infrastructures d’intérêt public comme le marché de planches », indique Godelieve Minani une des habitantes.

Le ministre de l’intérieur Martin Niteretse signifie que le gouvernement reste disposé à trouver un autre terrain pouvant servir de dépotoir, mais tout en déplorant le comportement de certaines gens qui construisent leurs maisons dans des zones interdites. Le ministre Martin Niteretse rappelle donc qu’il est strictement interdit de démarrer des travaux de construction dans les villes comme dans les campagnes sans autorisation. « Concernant le dépotoir, il faudra chercher peut-être un autre endroit mais il faut comprendre qu’il y a une autre question des individus qui ont construit dans des zones interdites. Ils doivent comprendre qu’ils doivent dégager les lieux. Actuellement personne n’a le droit de construire sans autorisation. » précise le ministre Martin Ninteretse.

Le dépotoir de Buterere qui pose problème actuellement  avait été évoqué même dans les années antérieures, et sa délocalisation vers Bubanza avait été décidée en 2019, une mesure qui n’a pas été mise en application.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 52
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE