A la UneSociété

Burundi : 62 ans d’indépendance, des vices persistent encore

À l’occasion de la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance, certains burundais reconnaissent que le pays est actuellement confronté à de nombreux défis socioéconomiques, tels que le manque de différents produits de première nécessité. Ils demandent aux autorités de s’activer pour trouver des solutions. Le chef de l’État a positivement apprécié l’unité du peuple burundais face à ces défis.

Des résidents de la capitale économique, Bujumbura, estiment qu’il est positif que le pays ait accédé à l’indépendance il y a 62 ans, mais ils demandent qu’une solution durable soit trouvée pour redresser la situation. « Il faut que nos dirigeants suivent l’exemple de Rwagasore et agissent aussi rapidement que possible pour résoudre les différents défis actuels, par exemple en assurant la disponibilité du carburant. Alors seulement, pourrons-nous dire que nous sommes véritablement indépendants », déclare un résident.

« Les prix des différents produits ont vraiment grimpé. Par exemple, un régime de bananes qui coûtait récemment 900 francs burundais au marché local arrive à Bujumbura à 1300 francs burundais, en raison de problèmes de transport », précise M.N., une commerçante.

Un transporteur estime qu’il serait préférable de laisser les conducteurs de taxi-moto, les tricycles et les taxis vélo au centre-ville pour soutenir l’approvisionnement. « Si nous pouvions trouver un moyen pour que la production qui ne parvient pas jusqu’en ville puisse nous atteindre, les prix baisseraient certainement », ajoute un conducteur de taxi-moto.

Lors des cérémonies marquant ce 62ème anniversaire de l’indépendance du Burundi, le chef de l’État a salué le fait que le peuple s’adapte aux défis du moment et renforce la cohésion sociale. Il a ainsi appelé chacun à travailler davantage pour parvenir à l’autonomie financière.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 55
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE