A la UneEconomie

Burundi: Toutes les propriétés foncières doivent être répertoriées

Comme l’a déclaré le ministre des finances entouré des deux autres membres du gouvernement, toutes les propriétés foncières cultivées doivent être répertoriées et enregistrées, afin de permettre au gouvernement de disponibiliser les intrants agricoles nécessaires et ainsi faire une estimation claire de la production agricole à attendre à la récolte. Dans cette réunion du 15 janvier avec les gouverneurs des provinces, les administrateurs et les agronomes provinciaux et communaux, il a été recommandé que désormais les fertilisants soient distribués compte tenue des prévisions.

Lorsque les trois membres du gouvernement annonçant les réformes dans le secteur de l’agriculture, le ministre des Finances Audace Niyonzima a bien précisé que toutes les propriétés foncières en cours d’exploitation doivent être répertoriées, afin de faciliter la distribution des semences et fertilisants.

“Nous voulons que dès maintenant vous vous rendiez sur terrain et répertoriez toutes les propriétés foncières cultivées, les exploitants et la superficie pour enfin connaître la quantité de fertilisants nécessaires, et cela sur chaque colline, chaque zone, commune et province.”

Le même ministre déplore que le gouvernement éjecte de moyens consistants afin que le secteur de l’agriculture soit un secteur porteur de croissance mais qu’à leur surprise, certains burundais ne peuvent pas manger à leur faim .

‘’.Nous donnons des milliards et des milliards chaque année mais sans toutefois connaître exactement la production enregistrée. Nous éjectons des fonds, nous attendons ici et là certaines personnes dire qu’il y a la famine . Peut-être que c’est cet habitude de minimiser ce qu’ils ont.’’

Audace Niyonzima signifie donc qu’après avoir répertorié toutes ces propriétés foncières exploitées actuellement, les fertilisants seront désormais distribués tenant compte la de superficie cultivée, ce qui permettra aussi d’estimer la production à attendre.

‘’Dans les marais et au mois de septembre, nous allons distribuer les intrants agricoles en nous référant sur des listes bien établies des agriculteurs sur chaque colline , zone et commune et sur des étendues bien spécifiés. Comme ça nous saurons quelle production attendre après avoir éjecté des fonds .’’

Les trois ministres du gouvernement entre autres, celui de l’intérieur, de l’agriculture ont bien précisé qu’une stratégie est en cours pour que des agriculteurs désirant une petite quantité de fertilisants puissent l’avoir sans trop de difficulté comme il a été demandé lors des descentes sur terrain.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 52
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE