A la UneEducation

La Coalition Bafashebige se bat contre les cas d’abandons scolaires

La coalition Bafashebige qui milite en faveur d’une éducation pour tous, plaide pour une amélioration des conditions d’apprentissage afin de pallier les problèmes d’abandons scolaires enregistrés au cours de l’année scolaire 2022–2023. Cette coalition propose la multiplication des salles de classe ainsi que l’extension du programme des cantines scolaires sur toute l’étendue du territoire.

Lors de l’ouverture officielle de la rentrée scolaire 2023-2024 enprovince Cibitoke le 18 septembre courant, le premier ministre burundais Gervais Ndirakobuca avait reconnu que le secteur éducatif reste encore confronté a de nombreux défis et avait appelé les intervenants dans ce secteur à la conjugaison des efforts.

Le président de la coalition Bafashebige Jean Samandari parlant de ce qui doit être fait pour faire face à différents problémes qui hantent le secteur éducatif burundais pour l’ année scolaire 2023 -2024, reconnaît que des cas d’abandons ont été enregistrés.

A l’origine de ces cas d’abandons, le président de la coalition Bafashebige, cite entre autres la pauvreté des ménages ainsi que les conditions d’apprentissage qui ne sont pas toutes réunies.
Jean Samandari propose donc l’entraide au niveau communautaire, entre ceux qui ont des moyens et les moins nantis.

Le président de cette Coalition demande au gouvernement la multiplication des salles de classe, ainsi que l’extension de la politique des cantines scolaires sur toutes les provinces du pays.

Le premier ministre Gervais Ndirakobuca a appelé tous les intervenants dans le secteur éducatif à travaillé en synergie pour relever différents défis et profité de cette occasion pour remercier les différents partenaires qui appuient le pays dans le secteur.

Au cours de l’année scolaire 2022-2023, plus de 8000 cas d’abandon avait été enregistrés en province Cibitoke et plus de 18.000 Kayanza.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 51
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE