A la UneEnvironement

La protection de l’environnement, un devoir de tout citoyen

L’administration provinciale à Bujumbura plaide pour un appui des pouvoirs publics afin de protéger les montagnes surplombant la capitale économique Bujumbura. Le gouverneur de cette province demande également l’extension du projet en cours de traçage des courbes de niveau en commune Isare, sur les autres communes de la même province. En marge du lancement officiel de la semaine dédiée à la protection de l’environnement, le ministre ayant l’environnement dans ses attributions quant à lui interpelle tout un chacun à faire sienne la question de protection de l’environnement, et propose entre autres le traçage des courbes de niveau ainsi que la protection des sources d’eau.

S’exprimant ce lundi sur la colline Karunga en commune Isare lorsque le ministre ayant l’environnement dans ses attributions procédait au lancement officiel de semaine dédiée à l’environnement, le gouverneur de la province Bujumbura Désiré Nsengiyumva, a rappelé ici que cette province a déjà subi les conséquences liées au changement climatique, en citant notamment le glissement de la colline en commune Isare, les inondations a Gatumba et à Gatunguru.

Monsieur Désiré Nsengiyumva plaide pour une extension du projet encours en commune Isare, de traçage des courbes de niveau sur les autre commune ainsi que la protection des collines de cette province surplombant la capitale économique Bujumbura. « Les résidents de la commune Isare apprécient positivement le projet en cours de traçage des courbes de niveau, mais nous demandons à ce que ce projet soit étendu sur d’autres communes de la province vue son importance sur la population, » souligne-t-il.

Le ministre Sanctus Niragira reconnaît que le Burundi est aussi touché par les effets du changement climatique, mais tout en rappelant que la population doit s’atteler aux travaux liés à la protection de l’environnement, notamment par le traçage des courbes de niveau sur toutes les collines, la dénonciation des gens qui abattent les arbres sans autorisation ainsi que la protection des sources d’eau.

« Le Burundi n’est pas aussi épargné, nous exhortons la population de chaque fois intégrer dans leurs habitudes des activités des travaux de plantation des arbres sur les collines, le traçage des courbes avec des espèces antiérosive »

Le ministre appelle donc à tous les burundais à la plantation des arbres qui cohabitent avec les plantes, la plantation des espèces antiérosives surtout sur les courbes de niveau.

La journée proprement dite de la protection de l’environnement sera célébrée le 22 septembre 2023 en commune et province Ruyigi.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 54
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE