A la UneSociété

La quête de soutien pour Mathias Mijuriro, gardien de la culture burundaise

Un défenseur de la culture burundaise des années 70, Mathias Mijuriro, célèbre pour ses chansons rassembleuses. Malgré son âge avancé, il vit dans des conditions difficiles dues aux inondations, nécessitant l’utilisation d’un bateau pour accéder à son domicile. Depuis l’enfance, il excelle dans la musique traditionnelle, rejoignant plus tard un orchestre national et travaillant au ministère de la jeunesse et du sport pendant plus de 40 ans. Malgré ses contributions, il n’a pas reçu un soutien adéquat pendant sa retraite. Sa famille demande désormais de l’aide pour construire une maison, et les voisins et autorités locales confèrent son impact positif sur la communauté.

Mathias Mijuriro, promoteur de la culture burundaise âgé de 70 ans, est devenu très célèbre pour ses nombreuses chansons qui rassemblent la communauté, telles que “Uranyanka unyiyumviye”, “Ingorane”, “Abagore bari kune bari gutanu” et bien d’autres. Mathias habite au quartier Kiyange I en zone Gatumba, de la commune Mutimbuzi en province Bujumbura. Aujourd’hui, il vit dans des conditions difficiles car il a été affecté par les inondations qui menacent cette zone depuis fin 2019, malgré son âge avancé. Pour accéder à son domicile, on utilise un bateau car il n’ya aucun autre passage pour arriver chez lui.

Dès l’âge de 5 ans, il a commencé à jouer des instruments de musique traditionnels et chantait devant les chefs locaux ainsi que les princes. Par la suite, il a rejoint l’orchestre Ndangankaranga, ce qui lui a donné de nombreuses occasions de représenter le pays à l’étranger. L’artiste Mijuriro a finalement obtenu un emploi au ministère de la jeunesse et du sport, où il a travaillé pendant plus de 40 ans avant de prendre sa retraite.

Bien que Mathias ait travaillé pour le pays, il n’a jamais rien trouvé pour l’aider pendant ses années de retraite. En 1979, Mijuriro était marié à Ntahonkuriye Valérie. Ils eurent dix enfants, dont Ndoricimpa Bernard qui a suivi les traces de son père en présentant le même métier et en chantant une chanson intitulée « Nkunda abantu bakunda abandi ». Valérie, sa femme, a également confirmé que même si son mari avait fait de son mieux pour promouvoir la culture du pays, il n’avait jamais été bien rémunéré en tant que personnalité célèbre du pays.

Cette famille demande la construction d’une maison et sollicite l’aide de tous ceux qui impliquent les activités de Mijuriro et de ses proches afin de recevoir une maison, car ils possèdent déjà un terrain à Nyambuye pour la construire. Les voisins de Mathias croient également qu’il faut aider Mathias car il a vraiment beaucoup aidé les gens en les enseignant à travers ses chansons. De plus, Cyprien Bagumako, le chef du quartier Kiyange I, a témoigné que Mathias était célèbre pour avoir montré les caractéristiques qui méritaient d’être soutenues et qu’il devrait recevoir une bonne maison pour sa vieillesse.

Mathias enseigne à des jeunes qui veulent apprendre à jouer des instruments de musique traditionnelle comme “Umuduri”. Actuellement, il a sept artistes en devenir qu’il apprend, mais ils n’ont pas pu apprendre depuis un bout de temps en raison des inondations dans son environnement.

Par Roselyne Munezero

 

What's your reaction?

Related Posts

1 of 54
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE