A la UneSante

Pour une prise en charge efficace du syndrome de Parkinson

L’insuffisance des médecins spécialisés ainsi que les prix élevés des médicaments, sont les grands défis dans la prise en charge du syndrome de Parkinson au Burundi. Le neurologue Rémy Hagerimana fait savoir que cette pathologie qui attaque aussi bien les adultes que les jeunes est liée au vieillissement de la substance noire qui produit la dopamine.

Parlant de la maladie de Parkinson,Le neurologue Rémy Hagerimana commence d’abord à préciser que cette maladie est liée au dysfonctionnement d’une partie du cerveau qui produit la dopamine:

“La maladie de Parkinson sur le plan physiopathologique est liée au fait qu’une partie du cerveau appelée substance noire qui secrète la dopamine devient vieillissante.”

Ce spécialiste signifie que trois grands signes caractérisent une personne atteinte de la maladie de Parkinson.
,“Les symptômes les plus importants c’est surtout les tremblements appelés aussi akinésie, ainsi que la frigidité. L’autre signe qu’il faut ajouter c’est beaucoup de sueur au niveau du visage ,”précise-t-il.

Selon le docteur Rémy Hagerimana,cette maladie revêt un caractère héréditaire et les hommes sont plus atteints que les femmes. Aussi, même si cette maladie est fréquente chez les adultes, les jeunes ne sont pas épargnés.

“Même s’il n’a y pas encore eu une étude, on sait quand même qu’ il y a une note génétique dans cette maladie. C’est une maladie fréquente chez les adultes et chez les jeunes .”

Le sport est conseillé aux personnes atteintes par cette maladie chronique. Docteur Rémy Hagerimana souligne ici qu’une fois un patient est sous traitement, les médicaments peuvent calmer la maladie.

“Quand vous administrez les médicaments contre la maladie de Parkinson telle que nous la connaissons, la maladie semble disparaitre. Les premiers jours, le patient dirait tout au moins:” aaahh finalement je suis guéri”!Mais malheureusement, c’est une dégénérescence parce que le médicament donné a remplacé la dopamine, mais on n’a pas traité la dégénérescence. C’est-à-dire que ce sont des médicaments que vous allez prendre pour longtemps.”

Ce spécialiste déplore que les patients sont tardivement diagnostiqués alors qu’ils souffrent depuis longtemps.

“Le grand problème est que cette maladie est souvent découverte très tardivement, après quatre ans à cinq ans . C’est une maladie qui commence par un petit tremblement au niveau du doigt ou bien un patient qui a de la peine à marcher rapidement.”

Le neurologue Rémy Hagerimana appelle le gouvernement à multiplier les médecins spécialistes de la maladie de Parkinson, tout en demandant aussi à ce qu’il procède à la baisse du prix des médicaments qui traite cette pathologie. Il exhorte les médecins de ne jamais négliger aucun symptôme présent chez leurs patients

What's your reaction?

Related Posts

1 of 52
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE