A la UneDéveloppement

Vers le renouvèlement du réseau électrique souterrain à Bujumbura

Le ministère ayant l’énergie dans ses attributions annonce que d’ici au mois d’avril de l’année en cours le réseau électrique souterrain commencera à être renouvelé en mairie de Bujumbura. Alors qu’il était l’invité à la chambre haute du parlement, des sénateurs ont émis des inquiétudes sur l’introduction des opérateurs privés dans le secteur de l’électricité.

Invité à la chambre haute du parlement en date du 07 février 2024, le ministre en charge de l’énergie Ibrahim Uwizeye a mis un accent particulier sur l’importance capitale des investisseurs privé dans le domaine de l’électrification au Burundi. Cependant, certains sénateurs ont soulevé leurs inquiétudes. Jean Bosco Barutwanayo a voulu savoir comment les infrastructures déjà mises en place sont exploitées.

« Avec le contrat que vous allez signer, comment vous allez valoriser les infrastructures publiques en terme des actions de l’Etat, car on a constaté que des fois on oublie ce qui est en rapport avec ces infrastructures. »

Alors que le gouvernement burundais se donne l’objectif d’atteindre d’ici 2030 un taux d’électrification nationale de 70%, le sénateur Pascal Gasunzu met en doute cet objectif parlant du taux atteint depuis 9 ans.

« A partir de l’année 2015, à combien le taux d’électrification nationale était estimé ? Vous avez parlé qu’aujourd’hui nous sommes à 15%, je veux savoir la production électrique préconisée par ces investisseurs alors qu’on constate qu’elle est faible aujourd’hui. Comment alors nous allons atteindre 70% en 2030 si vous comparez ces 9 ans qui viennent de s’écouler. Est- ce que ça sera possible dans 6 ans ?»

Quant au sénateur Victor Girukwishaka, il a demandé à quand le renouvèlement du réseau électrique actuellement vétuste.
À ce propos, le ministre Ibrahim Uwizeye tranquillise que les travaux qui consistent à ce renouvellement vont bientôt débuter à partir du mois d’avril de l’année en cours.

« Les travaux de renouvellement de ces lignes vont bientôt débuter, c’est un projet qui exige un montant estimé à environ 200 millions de dollars. Nous allons débuter avec le remplacement du réseau souterrain de Bujumbura avec le mois d’avril. Avec ce même montant, nous allons renouveler aussi le réseau de barrage de Kayanza pour qu’ il augmente de 40 Kilovolt à 110Kilovolt. Pour atteindre ces 70%, il faut qu’il y ait votre forte contribution »

Le taux d’accès à l’électricité au Burundi est estimé à moins de 15% de toute la population nationale jusqu’ aujourd’hui, dont 65% en milieu urbain et 4% en milieu rural.

Par Odilon Nkejimana

What's your reaction?

Related Posts

1 of 52
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE